ENVIRONNEMENT

Pour comprendre comment évolue et fonctionne un système, il faut l’observer dans son environnement. Si nous prenons le temps de nous pencher sur le nôtre, il y a de fortes chances que nous en décelions une multitudes de paramètres qui peuvent être améliorés. La modernisation aussi indispensable soit-elle ne doit pas occulter les élémentaires qui constituent le développement d’un environnement.

De façon logique et mathématique, si vous évoluez dans un environnement sain, le résultat se traduira par la continuité d’une duplication de cet environnement. Il arrive parfois que le résultat soit erroné, ce qui serait dû à une déviance.

A l’inverse, être nourrit dans un environnement mal structuré, engendre la continuité et la duplication de ce modèle. Aussi logique et mathématique qu’est ce résultat, une erreur peut se glisser dans ce calcul et la déviance de ce modèle devient une mutation vers un style opposé.

Lorsque votre environnement n’est pas propice à une évolution vers ce qu’il y a de mieux, vous êtes dans votre plein droit de vous interroger sur les failles qui en sont la cause. Pour s’interroger sur la cause, il est impératif de vous décrocher du milieu dans lequel vous vous situez et de l’observer point par point. De nos jours, l’accès à l’information permet à qui le souhaite de se procurer ce dont il a besoin. Le déclic est souvent cet élément déclencheur qui conduit à se stade d’interrogation.

Maintenant que l’accès à l’information n’est plus verrouiller, vous pouvez programmer une stratégie de recherches en fonction des observations que vous avez établi et de la destination que vous souhaitez prendre.
La modernisation et la mondialisation de l’information vous permettra de comparer votre environnement à celui des autres. Pour mener à bien cette comparaison, faut-il encore que vous vous en donniez les moyens en restant neutre dans votre jugement. L’objectif n’étant pas de juger, mais surtout modifier votre vision actuelle pour vous orienter vers une mutation de votre environnement.

Généralement vivre dans un environnement dans lequel il n’y a pas d’épanouissement, conduit irrémédiablement a la frustration. Cette frustration conduit elle même vers d’autres états du comportement qu’on pourrait appeler des phases.
L’abandon, le dégoût, la résignation, la dépression, la déprime, le désespoir, l’autodestruction etc …

Dans quel environnement aimeriez vous voir grandir vos enfants ?
Seriez vous capable d’imaginer un environnement idéal ?

Laisser un commentaire