ETRE ACTIF

Que peut bien vouloir dire « être actif » ?

Bien entendu, cela se traduit par un individu qui a une activité, dans le sens professionnel du terme. Il peut être salarié, non salarié, indépendant, etc… on se dit  actif. Un non-actif se traduirait par le fait de se trouver dans une situation de non-salarié, non-indépendant et sûrement non-productif.

Une large partie des personnes dites non-actives, sont en général dans une recherche d’activité. Ces individus ont souvent de bonnes compétences et veulent à tout prix les mettre au profit d’entreprises qui sont censées les embaucher.
Les entreprises croulant sous le poids des charges (pour ce qui est des entreprises françaises) ne veulent pas alourdir ces charges et préfèrent licencier ou ne pas embaucher. Le manque de personnes compétentes dans une entreprise se traduit par un manque d’expansion et une perte de compétitivité. En continuant ce raisonnement, nous aboutirons à une spirale vers le bas.

Lorsque vous avez des compétences et que vous êtes dans une position dite non-active, cela signifie que vous êtes en somme non-productif. Ce profil fait de vous un assisté et vous coûtez de l’argent à la société, dans la mesure où vous êtes généralement indemnisé. Ce système d’indemnisation protège le non-actif et lui permet de ne pas sombrer dans la misère. Ce raisonnement est assez sommaire.
En effet, lorsqu’on passe d’une position active à celle de non-active, les charges fixes de votre foyer restent toujours actives. La conséquence se traduira par une accumulation de dettes si vous ne parvenez pas à retrouver une activité.

Quelle liaison entre compétences et activité ?

Avez vous déjà pris le temps de vous poser les bonnes questions ?
Pourquoi vos compétences serviraient à un patron, et pas à vous même ?
Lorsque vous êtes embauché, vous fournissez un service, un travail, et en retour de vos compétences et qualité de l’effort fourni, vous percevez un salaire.

Pourquoi celui qui est compétent et reconnu pour son travail dans une entreprise, ne le serait pas aussi en monnayant ses compétences sans adopter un proifl salarié dans l’entreprise ?
Cela est tout à fait possible ! Mais en revanche, certaines protections et garanties s’évaporent.

Irons-nous jusqu’à dire que la crainte de perdre des garanties et des protections poussent de nombreux non-actifs à rester dans la position dans laquelle ils sont ?

Imaginons que vous êtes quelqu’un de compétent et que vous venez de perdre votre emploi ; est ce pour autant que vous avez perdu vos compétences ?
Vos compétences sont toujours actives, néanmoins, vous avez du mal à les réorienter ou sans doute que vous pensez ne pas pouvoir le faire.
Essayez de monnayer vos compétences et notez les barrières qui se présentent sur votre parcours. Effectuez ce test comme un jeu, sans vous prendre au sérieux. Soyez tout de même discipliné et évaluez avec bonne conscience ce que vous valez.

Questions :

A la réflexion, vous constatez que vous vivez dans un système qui n’est pas parfait.
Que faites vous pour y remédier ?

Dans un troupeau, seriez vous meneur, entraîneur, ou suiveur ?  Pourquoi ?

Laisser un commentaire